La Tempête

Dans un monde envahi par les images et le virtuel, qui pourrait aujourd’hui affirmer avec une certitude absolue que sa vie n’est pas un songe ? Le tableau de Giorgione La Tempête (1515) et les paroles de Prospero, le magicien de La Tempête (1610) de Shakespeare servent de point de départ à une réflexion sur la réalité des images.

Public Paris Saclay
Grand publicPublic scolaire
Tags (Etiquettes)
Art et science
Catégories
Art et science

Installation / spectacle

Dans un monde envahi par les images et le virtuel, qui pourrait aujourd’hui affirmer avec une certitude absolue que sa vie n’est pas un songe ? Le tableau de Giorgione La Tempête (1515) et les paroles de Prospero, le magicien de La Tempête (1610) de Shakespeare servent de point de départ à une réflexion sur la réalité des images. Le spectacle La Tempête est décliné en deux temps, l’un en amont grâce à une correspondance avec Prospero via téléphone portable. Le second, dans le théâtre, est une mise en abîme de nos repères spatiaux-temporels grâce à la « magie » de la réalité augmentée mixte (illusions, interactions, miroir augmenté).

Informations

[Conception, mise en scène, espace et vidéo] Véronique Caye
[Conception, recherche et développement scientifique] Michèle Gouiffès (Université ParisSud et LIMSI CNRS)
[Musique] Frédéric Minière
[Collaboration] à l’espace Pascale Stih
[Dramaturgie] Sarah Freynet
[Réalité augmentée spatialisée] artiste Yukao Nagemi
[Conseiller chatbot] Nicolas Zlatoff
[Avec] David Houri, Rafael de Paula, Estelle Meyer, Pierre Mignard

[Production]
Le Laboratoire Victor Vérité
[Avec le soutien]
du LIMSI CNRS Université Paris Sud – Université Paris Saclay
de la Scène de Recherche – Ecole Nationale Supérieure
de la Chartreuse de Villeneuve Lez Avignon
du programme CHIMERS – Ministère de la Culture DGCA avec Le Lieu Unique à Nantes
et le Théâtre Nouvelle Génération Lyon
de la DRAC Ile de France (aide à la résidence)

Le projet est soutenu par le dispositif sciences-société de la Diagonale Paris-Saclay

Allez plus loin